Mes préparatifs avant le mois de Ramadan 2017

Nous sommes aux portes du mois de Ramadhân et, pour la première fois, je partage avec vous les préparatifs que je réalise chaque année à l’approche de ce mois béni. Les journées sont longues et souvent chaudes et ne souhaitant pas passer trop de temps en cuisine pour profiter au mieux de l’objectif spirituel de ce mois béni, ces préparatifs me sont d’une grande aide durant tout le mois.

Je réalise ces petites préparations environ 5 jours avant le début du mois de Ramadhân.
Depuis quelques années, les journées de jeûne sont très longues et une fois l’heure de rompre le jeûne, l’appétit n’est pas toujours au rendez-vous (contrairement à la soif) c’est la raison pour laquelle nous préférons manger des choses légères et picorer par-ci par-là plutôt que de manger un plat complet. Cela permet également de ne pas gaspiller la nourriture, un argument plus qu’important lorsque l’on sait pourquoi l’on jeûne.

  • Préparer la viande pour la chorba

Pour me faciliter la tâche lors de la préparation de la chorba, que l’on consomme chaque jour, j’ai préalablement découpé en petits morceaux les morceaux de viande (de boeuf, de veau ou d’agneau) avant de les mettre dans mes sachets congélations.
Au moment de préparer la soupe, j’en décongèle un correspondant à la quantité nécessaire pour réaliser une marmite.

 

  • Mettre à gonfler les pois chiches

Toujours dans le but de me faciliter la préparation de la chorba, je mets tremper une belle quantité de pois chiches secs toute la nuit avant de les mettre dans des sachets congélation. Je n’ai ainsi qu’à sortir la quantité nécessaire de mon congélateur sans avoir à prévoir un temps de trempage au préalable.

  • Congélation des boureks

Une fois les bricks façonnés (vous trouvez une méthode de façonnage détaillée juste ici , avec la recette des bricks au poulet – curry.

Dans chaque brick, je mets du fromage, qu’il s’agisse d’emmental râpé comme pour ceux à la kefta et aux légumes, ou de fromage pour croque-monsieur comme pour ceux au thon ou au poulet.

Il ne reste plus qu’a les mettre dans des sachets congélation étiquetés, pour mieux s’y retrouver.
Pour que les briwates ne collent pas entre eux, j’insère une feuille de papier cuisson entre chaque étage.

Il faudra ensuite laisser décongeler à température ambiante la quantité souhaitée avant de les faire cuire.
Personnellement, je les cuis dans une poêle anti-adhésive avec un tout petit peu d’huile pour qu’ils ne soient pas trop gras.

  • Congélation de mini-batbouts

Les mini-batbouts se conservent très bien et gardent leur moelleux et leur fraîcheur après décongélation à température ambiante. J’en congèle une grande quantité et je n’aurai donc plus qu’à varier les garnitures selon nos envies.

Voici la recette.

  • Congélation de petites quiches

Vous trouverez ici une recette de mini-quiches à la viande hachée et aux épinards. Elles accompagnent très bien une petite salade composée pour un repas léger de rupture du jeûne.

Une fois cuites, il est nécessaire de les laisser refroidir avant de les mettre dans des sachets congélation à nouveau étiquetés afin de les congeler.
Elles se décongèlent à température ambiante puis n’auront plus qu’à être réchauffées au four pour qu’elles retrouvent leur feuilleté.

  • Les maqrouts

Les maqrouts aux dattes sont chez moi l’indispensable de ce mois de Ramadhân, la petite sucrerie qui fait du bien et que l’on savoure avec un bon verre de lben (lait fermenté) ou un thé.

Vous retrouvez la recette des maqrouts aux dattes ici, ceux aux amandes ici, ainsi que quelques astuces pour les réussir en cliquant ici : clic.

Chaque année j’en prépare une grande quantité puisqu’ils se conservent très bien dans une boîte hermétique. Il est même possible de les repasser une seconde fois dans le miel pour leur redonner leur brillance après plusieurs jours.

 

  • Les indispensables de mon réfrigérateur

    Des fruits et légumes frais : indispensables pour préparer la soupe mais aussi des jus de fruits frais, que je propose chaque jour sur ma table.

    Des fruits congelés : j’ai toujours un paquets de framboises congelées ainsi que de        fruits rouges congelés pour agrémenter mes smoothies puisque lorsqu’ils sont frais, ils ont tendance à se conserver peu de temps.- Du persil et de la coriandre fraîches : indispensables pour parfumer la chorba en fin de cuisson.

Cet article a 7 commentaires

  1. Jamjam

    Tu es la meilleure ma Maklacuisine ❤❤❤
    Ma sha Allah

      1. Jamjam

        ????????????????

  2. Aoulad

    T super mashallah tu fait vraiment du bon travaille tu et une excellente cuisinière ????????❤️❤️❤️

  3. ClemHlui

    Salam alayki ma Soeur, j’ai beaucoup aimé ton blog maashaAllah, notamment cet article ça va beaucoup m’aidé merci hihi je voulais juste demander si pour les bourek à la viande, lorsque tu congèles est ce que la viande est cuite ou pas? Bisous bonne continuation

    1. Linda

      Wa aleyki salam ma sœur, BarakaLlahou fiki pour ces compliments ! Ravie que cet article t ait plu, justement samedi in sha Allah je vais publier cet article avec quelques mises à jour.
      Alors pour les boureks oui la viande est cuite ainsi que tous les éléments de la farce (sauf le fromage). Comme pour la cuisson je ne fais que dorer les bricks à la poêle dans un peu d huile il faut que la farce soit cuite. Au plaisir de te relire 😉

Laisser un commentaire