Mes préparatifs avant le mois de Ramadan 2020 et mes indispensables

Dans quelques jours déja, le mois béni de Ramadan ouvrira ses portes.

Cette année, nous vivrons un ramadan assez exceptionnel puisqu’avec le confinement, nous allons rester au sein de nos foyers, nous aurons également beaucoup plus de temps pour savourer chaque instant de ce mois.

Comme les années précédentes, je partage avec vous les préparatifs que je réalise chaque année. Cette fois, ce n’est pas uniquement pour gagner du temps que je les réalise, puisque du temps, nous en avons.
C’est surtout pour une bonne organisation, pour ne pas avoir à sortir acheter tel ou tel ingrédient qui manquera, et limiter au maximum les sorties au supermarché ou autre.

Cette année, je m’y prends un peu plus tard que les autres années, je réaliserai une préparation par jour. Par exemple les boureks le lundi, les batbouts et les quiches le mardi, les congélations d’herbes, de viande, de légumes le mercredi et les maqrouts (et le ménage !) le jeudi.

Une fois toutes ces préparations congelées, je les sortirai au fur et à mesure en fonction de nos envies et de notre appétit. Cela permet de ne pas gaspiller et de varier les menus chaque jour.

Ainsi, chaque jour il ne me reste plus qu’à préparer un jus de fruits frais, une salade, de la soupe selon les jours et pourquoi pas une petite douceur pour le matin ou la fin de soirée.

N’hésitez pas à partager à votre tour vos astuces et préparatifs en commentaire !

  • Préparer la viande pour la chorba

Pour me faciliter la tâche lors de la préparation de la chorba, que l’on consomme chaque jour ou presque, j’ai préalablement découpé en petits morceaux les morceaux de viande (de boeuf, de veau ou d’agneau) avant de les mettre dans des sacs congélation. Je les sépare en plusieurs portion, une portion correspondant à la quantité nécessaire pour une marmite de soupe qui durera environ 3 jours.

Vous pouvez prendre des morceaux de viande avec os et un peu de gras, ce qui apportera plus de goût à votre soupe.

  • Mettre à gonfler les pois chiches

Toujours dans le but de me faciliter la préparation de la chorba, je mets tremper une belle quantité de pois chiches secs toute la nuit avant de les mettre dans des sachets congélation. Je n’ai ainsi qu’à sortir la quantité nécessaire de mon congélateur sans avoir à prévoir un temps de trempage au préalable.

  • Préparation de la kefta (viande de boeuf hachée assaisonnée)

Que ce soit durant ce mois béni ou tout le reste de l’année, j’ai toujours dans mon congélateur de la kefta, c’est-à-dire de la viande de boeuf hachée que j’assaisonne afin qu’elle soit prête à être utilisée dans toutes sortes de plats ou en boulettes / brochettes comme ce sera probablement le cas pendant le mois de Ramadhân.

Voici en images ce que j’y mets :

Côté épices, nous avons du sel, du paprika, du gingembre, du poivre, du cumin et du curcuma. J’ajoute également un gros oignon haché et environ deux cuillères à soupe de coriandre et de persil frais ciselés. Enfin, je verse un généreux filet d’huile d’olive, surtout si la viande est maigre.

Il ne reste plus qu’à séparer la kefta en 4 portions de 250 grammes ( plus ou moins selon le nombre de personnes qui composent votre foyer) et de mettre la viande dans des sachets avant de les placer au congélateur.

  • Préparation du persil et de la coriandre

Un autre indispensable culinaire durant ce mois si particulier : le persil et la coriandre, tous les deux frais bien sûr.

Voici comment je procède pour les conserver au mieux et les utiliser sans perte de temps.

Avant tout chose, j’enlève l’élastique des bouquets d’herbes fraîches et je trie les branches une par une en enlevant celles abîmées, moisies ou jaunies (étape 1).

Je les lave ensuite (je procède séparément) soigneusement dans une eau contenant du vinaigre blanc, afin d’enlever toute la terre ou les éventuelles petits bêtes qu’ils peuvent contenir. Je les essore comme pour la salade avant de les déposer à l’air libre sur un torchon.
Il est important de bien retirer toute l’eau en les épongeant délicatement (surtout la coriandre plus fine et plus fragile) afin qu’ils ne moisissent pas prématurément une fois enfermés dans les sacs congélation.

Il ne reste plus qu’à les mettre dans des sacs séparés, en écrivant si nécessaire leur nom sur le sacs afin gagner encore plus de temps (étape 2).

J’arrive ainsi à garder le persil frais 1 mois, la coriandre 2 à 3 semaines étant donné qu’elle est un peu plus fragile.

Le persil et la coriandre s’utilisent crus ou à peine cuits afin de profiter au mieux de leur saveur mais aussi de leurs qualités nutritionnelles. Ils parfument ainsi vos salades composées ainsi que la soupe. Il faut alors les ajouter une fois la cuisson terminée, ciselés finement.

  • Congélation des boureks

Retrouvez toutes mes recettes de bricks dans cette catégorie : clic.

Après avoir réalisé les farces qui composeront mes briwates, je les laisse refroidir avant de passer au façonnage. Vous trouverez une méthode détaillée juste ici, avec la recette des bricks au poulet et au curry.

Dans chaque brick, je mets du fromage, qu’il s’agisse d’emmental râpé comme pour ceux à la kefta et aux légumes, ou de fromage pour croque-monsieur comme pour ceux au thon ou au poulet.

Il ne reste plus qu’a les mettre dans des sachets congélation étiquetés, pour mieux s’y retrouver.
Pour que les briwates ne collent pas entre eux, j’insère une feuille de papier cuisson entre chaque étage.

Il faudra ensuite laisser décongeler à température ambiante la quantité souhaitée avant de les faire cuire.
Personnellement, je les cuis dans une poêle anti-adhésive avec un tout petit peu d’huile pour qu’ils ne soient pas trop gras.

  • Congélation de mini-batbouts

Les mini-batbouts se conservent très bien et gardent leur moelleux et leur fraîcheur après décongélation à température ambiante. J’en congèle une grande quantité et je n’aurai donc plus qu’à varier les garnitures selon nos envies.

Vous trouverez la recette détaillée, avec les quantités exactes, de ces petits pains ici, en étapes.

  • Congélation de petites quiches

Voici enfin ce que je réalise en dernier car elles contiennent de l’oeuf, il s’agit des petites quiches individuelles, que l’on apprécie particulièrement pour leur légèreté. Elles accompagnent très bien une petite salade composée.

Vous trouverez ici une recette de mini-quiches à la viande hachée et aux épinards.

Elles sont extrêmement rapides à préparer surtout si comme moi vous utilisez une pâte feuilletée ou brisée prête à l’emploi.

Une fois cuites, il est nécessaire de les laisser refroidir avant de les mettre dans des sachets congélation à nouveau étiquetés afin de les congeler.
Elles se décongèlent à température ambiante puis n’auront plus qu’à être réchauffées au four pour qu’elles retrouvent leur feuilleté.

  • Les maqrouts

Les maqrouts aux dattes sont chez moi l’indispensable de ce mois de Ramadhân, la petite sucrerie qui fait du bien et que l’on savoure avec un bon verre de lben (lait fermenté), un thé ou un café.

Vous retrouvez la recette des maqrouts aux dattes ici, ceux aux amandes ici, ainsi que quelques astuces pour les réussir en cliquant ici : clic.

Chaque année j’en prépare une grande quantité puisqu’ils se conservent très bien dans une boîte hermétique. Il est même possible de les repasser une seconde fois dans le miel pour leur redonner leur brillance après plusieurs jours.

  • Les indispensables de mon réfrigérateur

– Des fruits et légumes frais : indispensables pour préparer la soupe mais aussi les jus de fruits frais, que je propose chaque jour sur ma table.

– Des fruits congelés : j’ai toujours un paquet de framboises ou de fruits rouges congelés pour agrémenter mes smoothies puisque lorsqu’ils sont frais, ils ont tendance à se conserver peu de temps.

– Des dattes et du lait : chaque jour nous rompons le jeûne avec des dattes et du lait (fermenté ou non) ils sont donc indispensables.

Laisser un commentaire