Sfenjs – Beignets du Maghreb moelleux

Je vous propose aujourd’hui un incontournable de la cuisine maghrébine, il s’agit du sfenj, autrement dit du beignet. On le trouve partout au Maghreb sous différentes appellations mais aussi sous différentes formes. Celui que je vous propose aujourd’hui, en forme d’anneau et 100% farine, est typique du Maroc.
En Algérie, plus précisément en Kabylie, le beignet n’est pas troué et il est 100% semoule fine, ce qui est pour moi plus difficile a réaliser.
De toutes les façons, je crois qu’il est impossible de réussir cette recette du premier coup puisqu’il faut souvent plusieurs essais (et donc plusieurs échecs) pour parvenir à la bonne texture de beignet, au moelleux que l’on attend de lui. Ça ne parait pas encourageant mais avec de l’entrainement tout est possible. C’est un peu comme pour le pain ou encore les msemens, on ne les réussit pas du premier coup!
Ici je vous présente ma recette légèrement revisitée, sachant que la recette traditionnelle Marocaine ne comporte que quatre ingrédients : de la farine, du sel, de l’eau et de la levure.

Je n’ai malheureusement pas pu mesurer l’eau puisque je l’ai ajoutée progressivement mais promis, la prochaine fois que noterai tout !

Pétrissage20 minutes
Levée3h30 minutes
Cuisson15 minutes

Pour 15 à 20 pièces

Ingrédients

500 gr de farine
1 oeuf
1 demi sachet de levure chimique
15 gr de levure fraîche
1 cc de sel
2 cs de sucre
2 cs de lait en poudre
Eau tiède (approximativement 380 ml)

Préparation

Dans le bol du robot, mélanger la farine avec le sucre, le lait en poudre, le sel et la levure chimique. Creuser un puits, y verser l’oeuf battu.
Ajouter ensuite la levure de boulanger préalablement diluée dans de l’eau tiède.

L’objectif de cette recette est d’obtenir une pâte élastique et collante, voire visqueuse. En aucun cas il faut obtenir une boule de pâte comme pour le pain, de la brioche ou autre. C’est pour cela que j’utilise la feuille et non le crochet pétrisseur pour travailler la pâte.

Commencer à verser l’eau tiède progressivement tout en lançant le pétrissage. Ajouter l’eau progressivement jusqu’à l’obtention d’une pâte molle.
Il faut attendre l’absorption de l’eau par la farine avant d’en ajouter.
Poursuivre le pétrissage pendant 15 minutes, d’abord a vitesse moyenne (2 sur le Kitchenaid).
Petit à petit, on s’aperçoit que la pâte devient élastique et se détache des parois du bol. Elle reste même agrippée à la feuille du robot.

Ajouter de l’eau si la pâte vous semble trop dure. Poursuivre le pétrissage 5 minutes pour obtenir la consistance visqueuse. Les deux dernières minutes, on augmente la vitesse (vitesse 3 du Kitchenaid) (étape 1).

Former une boule (étape 2).

Couvrir le bol puis laisser pousser la pâte 30 minutes dans un endroit chaud (étape 3).

Au terme de la levée, dégazer la pâte puis pétrir à nouveau pendant 10 minutes à vitesse moyenne, sans ajouter d’eau.

Procéder à une seconde levée, cette fois pendant 1h30. La pâte va tripler de volume (étape 4).

Au terme de la seconde levée, il est temps de passer à la cuisson.

La pâte étant assez molle, nous avons besoin d’avoir un bol d’eau (ou d’huile) pour façonner des boules puis des anneaux.

Chauffer deux bains d’huile. C’est une technique que j’ai testée et approuvée après l’avoir vue sur le net. Le premier bain d’huile contient une faible quantité d’huile, c’est à dire un fond. ll sert à saisir le beignet.
Le second beignet contient plus d’huile, c’est dans celui-ci que le beignet va gagner en hauteur et en moelleux.

Préparer un large plateau huilé sur lequel on va déposer des boules de pâte avant de des façonner en anneau.

Sans dégazer la pâte et avec les mains mouillées (ou huilées) prélever des boules de pâte de la taille du mandarine et les déposer sur le plateau (étapes 5 et 6).

Lorsque les huiles sont chaude, prendre une boule de pâte, creuser un trou à l’aide du pouce, écarter l’anneau puis le déposer dans la première poêle (étape 7).
Lorsque la base du beignet est saisie c’est à dire environ 1 minutes après, déposer le beignets dans la seconde poêle à l’aide d’une fourchette, sans le retourner.

Arroser un peu le beignet avec une cuillère, des bulles vont se former à la surface. Lorsqu’il a bien gonflé et qu’il est coloré en dessous, retourner le beignet (étape 8).

Procéder de la même manière jusqu’à épuisement de la pâte.

Déposer les beignets au fur et à mesure sur du papier absorbant.

Cet article a 2 commentaires

  1. Akilor

    Hummmmmm bravooo Lindooor!!!!!

    1. Linda

      Merci Akilor tu es tjs présente je suis ravie de te lire!

Laisser un commentaire