Pâte à tartiner aux noisettes de Christophe Michalak

Qui ne connait pas la fameuse pâte à tartiner dont les enfants (et pas que) raffolent ? Très peu de personnes ! Sur du pain, de la brioche, sur des crêpes ou simplement à la cuillère, on a beaucoup de mal à y résister. Oui mais, difficile de ne pas culpabiliser quand on connait sa composition. Elle n’est n’y bonne d’un point de vue nutritionnel car composée majoritairement de gras et de sucre, ni d’un point de vue environnemental puisqu’elle contient de l’huile de palme (bien que la marque revendique une huile de palme “durable”.

J’ai voulu tester cette version maison au bon goût de noisette (et pour le coup la publicité n’est pas mensongère!) mise au point par le grand Christophe Michalak après que m’a soeur m’en ait fait des éloges.
Son goût de praliné est absolument délicieux, elle n’est pas trop sucrée et sa texture juste parfaite.
Sa saveur est différente du fameux Nute**a mais intéressons nous à sa composition : Valérie, du blog C’est ma fournée, nous a dressé un comparatif des deux pâtes et le verdict est sans appel ! 72% de sucre et d’huile de palme (la répartition exacte est tenue secrète) et seulement 13% de noisettes pour la pâte Ferrero contre 36,6% de noisettes et 36,6% de sucre pour celle de Michalak.

Niveau préparation, rien de très compliqué. Il faut juste un peu de temps devant soi, du bon matériel et une bonne vaisselle à faire après tout ca !
Prévoyez un mixeur de bonne qualité car entre le pralin et la pâte de noisette, il risque de chauffer !

Avec ces quantités j’ai obtenu un bocal plein de 500 grammes et la moitié d’un autre.
J’ai tartiné cette pâte à tartiner sur un pain de mie maison dont je vous partagerai la recette dans quelques jours.

Préparation1 heure
Cuisson20 minutes

Pour environ 750 gr de pâte.

Ingrédients
270 gr de noisettes entières
120 gr de sucre en poudre
150 gr de sucre glace
150 gr de chocolat au lait à 40% de cacao
25 gr de poudre de lait entier
10 gr de cacao amer en poudre
5 gr d’huile de pépins de raisin ou de tournesol (10 gr initialement)
3 gr de sel fin

Préparation

  • Le pralin

Pour préparer le pralin, commencer par torréfier les noisettes.
Les placer sur une grille et enfourner pendant 20 à 25 minutes à 180°C.
Leur couleur va nettement foncer (étapes 1 et 2).

Ôter ensuite la peau en les frottant dans un torchon propre, la peau va partir très facilement (étape 3).

Préparer ensuite un caramel à sec en chauffant en trois fois les 120 gr de sucre en poudre : verser un premier tiers dans une poêle bien chaude à fond épais, quand le sucre fond verser le deuxième tiers, attendre que cela fonde et verser enfin le dernier tiers. Réaliser des mouvements circulaires pour permettre au sucre de fond correctement. Il ne faut pas toucher le sucre avec une cuillère.
Le but est d’obtenir un caramel pas trop foncé au risque d’avoir un goût amer (étape 4).

Dès que le caramel est prêt, l’étaler très finement sur une feuille de papier sulfurisé à l’aide d’une maryse. Attention il durcit très vite (étape 5).

Une fois sec, casser cette couche de caramel en petits morceaux, comme des débris de verre (étape 6).

Mixer le caramel avec 120 grammes de noisettes torréfiées jusqu’à l’obtention d’un mélange semi-liquide (étapes 7, 8 et 9). Votre pralin est prêt !

  • La pâte de noisette

Mixer le sucre glace avec les 170 grammes de noisettes restants jusqu’à l’obtention d’une pâte assez dense et compacte (Images 1 et 2).

  • Le guanduja lait-noisette

Faire chauffer le chocolat au lait au bain marie ou au micro-ondes.
Ajouter le chocolat fondu et le sel à la pâte de noisette.

Mixer le tout.

  • Final

Ajouter au mélange précédent le pralin, la poudre de lait, le cacao et mixer à nouveau (étape 1).
Il est important de mixer par a-coups afin de vérifier régulièrement la texture de la pâte. Le but étant d’obtenir une texture crémeuse, pas trop liquide ni trop dense (étape 2).

Voila, votre pâte à tartiner au bon goût de noisettes est prête !

Il ne reste plus qu’à la verser dans un bocal et déguster !

Laisser un commentaire

Cet article a 4 commentaires

  1. Karima

    Je ne peux faire que des éloges sur cette délicieuse pâte à tartiner qui, selon moi, à détrôné le célèbre pot industriel!!! Ta photo donne envie de croquer dans cette belle tranche de brioche!
    Super recette , super pâtissière!
    Gros bisous sista ????

    1. Linda

      Merci sista de me l’avoir conseillée 🙂

  2. lefestindedan

    MMM! bien meilleure que la traditionnelle marque pleine de sucre et d’huile de palme!! bizz