Cachir maison à la dinde et aux olives

En ce mois sacré je vous propose une recette simple et rapide à réaliser, qui peut représenter un véritable changement dans nos habitudes alimentaires. Et oui, il s’agit du cachir maison, ce saucisson d’origine Algérienne que l’on trouve assez facilement et à prix plus qu’abordable mais qui malheureusement, lorsqu’il est produit de manière industrielle, n’est vraiment pas notre allié santé. Présentés comme des préparations à base de dinde, de poulet ou encore de veau, ils sont en réalité bourrés d’additifs et de “viande” que l’on ne consommerait pas si on la voyait, désignée sous l’appellation viande séparée mécaniquement.

Grâce à cette recette vous n’aurez plus ce souci et pourrez ainsi laisser vos enfants, si comme les miens ils en réclament souvent à la boucherie, en manger en toute sérénité. Les miens ont dailleurs adoré cette version maison.

Cette recette présente aussi l’avantage d’être totalement modulable que ce soit au niveau des épices (piquant ou non piquant, aux herbes…), de la viande utilisée mais aussi de la garniture : olives farcies aux poivrons, olives natures, noires, pistaches, morceaux de fromage, les options sont nombreuses !

Bien entendu le goût n’est pas exactement le même mais c’est ce qui fait aussi le charme des recettes maison. Bref, l’essayer c’est adopter ! J’espère qu’il accompagnera vos salades et entrées froides durant ce mois béni ! Vous pourriez également l’utiliser pour garnir vos mini batbouts !

On trouve cette recette un peu partout sur le net et sur Youtube mais ce sont les très belles photos de Samar, du blog Mes inspirations Culinaires qui, une nouvelle fois, m’ont donné envie de la reproduire. Avec des quantités j’ai pu réaliser deux saucissons d’environ 15 cm chacun.

Ce cachir maison se conserve 4 à 5 jours maximum au réfrigérateur, emballé dans du film alimentaire.

Préparation10 minutes
Cuisson30 minutes

Pour 2 saucissons moyens

Ingrédients

350 gr d’escalope de dinde
3 oeufs
3 portions de kiri (ou Vache qui rit)
3 cs de semoule fine
1 cc de harissa (ou de concentré de tomate comme moi)
Sel
Poivre
½ cc de coriandre en poudre
1 cc d’ail en poudre (ou une gousse d’ail écrasée)
2 cc de paprika
1 cc de cumin
1 cc d’épices créole (épices poulet tandoori pour moi)
½ verre à thé d’huile neutre
Olives vertes dénoyautées

Préparation

  • Farce

Commencer par faire chauffer l’eau du couscoussier.

Préparer tous les ingrédients : nettoyer la viande et la couper en gros morceaux et couper les olives en rondelles (étape 1).

Mettre tous les ingrédients dans le robot mixeur (étape 2) et mixer pendant environ 1 minute jusqu’à l’obtention d’une farce lisse (étape 3).

Verser la farce dans un saladier et y ajouter les olives vertes bien égouttées et coupées en rondelles. Mélanger (étape 4).

  • Façonnage

Prendre deux feuilles de film transparent (étape 1) et déposer la farce (j’ai divisé la farce en deux pour réaliser deux saucissons moyens) en laissant un bel espace de chaque côté (étape 2).

Rassembler les deux côtés du film alimentaire pour essayer de former un boudin (étape 3).

Fermer le boudin, rouler pour serrer le film et sceller les extrémités

Placer ce boudin dans une troisième feuille de film transparent pour bien l’enfermer (étape 4).

Déposer ce boudin dans un papier aluminium, rouler, fermer les extrémités et répéter l’opération avec une deuxième feuille de papier aluminium (étapes 5 et 6).

Piquer ce boudin à l’aide d’un cure-dents à différents endroits (j’ai réalisé environ 10 trous) (étape 7).

Placer le boudin dans la partie haute du couscoussier. Couvrir et laisser cuire pendant 45 minutes (étape 8).

Au terme de la cuisson, enlever le papier aluminium (étape 9).

Laisser tiédir à température ambiante puis mettre refroidir au réfrigérateur avec le film alimentaire, c’est ainsi qu’il se conservera par la suite.

 

Laisser un commentaire